Les Grands Défis Santé.com

Fil de presse

La Fondation du centre hospitalier régional de Rimouski

L'aventure de jour en jour


Plusieurs des informations concernant l'itinéraire ont été tirées du site Internet des Karavaniers.

Dimanche 12 février : départ pour la Tanzanie


Départ pour la Tanzanie et arrivée au Kilimandjaro International Airport. Nous avons passé les 2 premières nuits dans un magnifique lodge en bordure du parc national d'Arusha. Sise dans la vallée du grand rift africain, cette agglomération en expansion s'étale au pied du mont Meru.

Du 15 au 18 février : ascension du mont Meru afin de s'acclimater à l'altitude


Les participants au Défi Kili 2012 s'acclimatent à l'altitude

Mercredi 15 février : début du trek vers le mont Meru



Nous entamons l'ascension du mont Meru. Au départ de la porte de Momella (1 500 mètres). Nous avalons 1 000 mètres de dénivelé avant d'atteindre le refuge de Miriakamba (2 500 mètres), moins de 7 km plus loin. Nous y passons notre première nuit. À part Éric qui s'est fait une ampoule au pied, nous sommes tous et en pleine forme!


Jeudi 16 février: Saddle Hut et Petit Meru


« Ça commencé de façon magique ce matin : un magnifique levée de soleil sur fond de Kilimandjaro! » Marie Sophie Gauthier. Après une marche d'environ 4h en matinée, nous atteignons le refuge de Saddle Hut (3 500 mètres). Bien qu'une grosse journée nous attende demain, l'ascension optionnelle du Petit Meru (3 820 mètres, 1 à 2h de marche) est à la portée de ceux qui ont de l'énergie à revendre! Celle-ci facilite l'acclimatation pour la journée du lendemain. Jacinthe et Éric choisissent de rester au refuge afin de s'occuper des communications pour l'équipe.

Vendredi 17 février: sommet du Mont Meru


Départ avant l'aube (4h du matin) et longue ascension jusqu'au sommet du mont Meru 4 563 mètres. Le cratère égueulé du volcan n'est pas sans rappeler celui du Mont St-Helens aux États-Unis. Comme notre guide nous l'avait promis, nous assistons au lever de soleil sur le Kilimandjaro, tout en haut du sommet cette fois... Inoubliable! Jugez-en par vous-même :


Après quelques moments de contemplation, nous retournons au refuge de Saddle Hut pour la nuit.

Samedi 18 février : retour dans la plaine


Nous redescendons au pied de la montagne (4h de marche) avant de reprendre la route en direction de notre lodge, à proximité du parc national d'Arusha.

Dimanche le 19 février: transfert au pied du Kilimandjaro (Londorossi Gate) et départ du trek


Après 3 heures de route et environ 2 1/2 heures de marche, nous atteignons notre campement situé à 3 500 mètres d'altitude. « Il s'agit d'une petite journée de marche », mentionne Jacinthe, « bien que notre corps doive continuer de s'adapter à l'altitude puisque nous avons dépassé le niveau fatidique de 3 000 mètres ».

Lundi le 20 février : vers la face nord


« Nous sommes partis à 8h ce matin. Nous avons eu de la pluie et de la grêle, ce qui a rendu la marche plus difficile, mais le moral de tous les participants est bon! » Jacinthe Beaulieu. Nous amorçons ce matin Shira Cathedral, Shira Needle et Lava Tower. : autant d'éperons rocheux qui brisent la ligne d'horizon en émergeant des nuages. Au loin, le mont Meru manifeste parfois sa présence. Nous dinons au Lava Tower à 4 600 mètres avant de redescendre vers le campement, sur la face nord à 4 200 mètres. C'est une bonne journée de marche, au moins 6 à 7 heures, et certains d'entre-nous commençons à ressentir les effets de l'altitude.

Nous appliquons à la lettre les conseils de Louis Khalil qui a lui-même fait ce trek à deux reprises : être discipliné, boire et manger régulièrement, faire sécher nos vêtements, rester modeste face à la montagne, etc. Frédéric St-Pierre

Mardi : la face nord


« La pluie nous rafraîchit, mais rien ne nous arrête. » Marc Côté

La journée d'aujourd'hui a été assez éprouvante : de la pluie et de la grêle pour une deuxième journée consécutive et 10 heures de marche. Cependant, une surprise nous attendait à notre arrivée au campement, nos porteurs nous ont accueillis avec des chants tanzaniens pendant une vingtaine de minutes. C'était vraiment émouvant !
Bien que le trek d'aujourd'hui ait été assez long, nous sommes restés à la même altitude en oscillant autour de 4 200 mètres, ce qui a permis aux participants de bien s'acclimater. D'ailleurs, les effets de l'altitude sont disparus chez l'ensemble des participants.
Marc Côté

Nous rejoignons notre campement, toujours sur la face nord avec des vues spectaculaires du sommet déchiqueté de Mawenzi, le plus spectaculaires des 3 sommets du Kili.

Mercredi 22 février : petite journée avant la dernière ascension de 2 jours vers le sommet



Aujourd'hui, les marcheurs avaient planifié une demi-journée de trek seulement. Une sage décision avant de s'attaquer au versant nord du Kilimandjaro, qui les mènera, en deux jours, jusqu'au sommet. Installation du camp à 4 700 mètres.

« Ce matin on s'est divisé en deux groupes avec en tête guide Robert et Marc. On a gardé un rythme lent et observé toutes les règles d'acclimatation. Dans l'après-midi on a joué aux cartes et on s'est reposé dans les tentes. Tous les participants se sentent en forme! » Marc Côté

Jeudi 23 février : trek vers le cratère Kibo



« Nous appréhendions tous la journée d'aujourd'hui, mais nous sommes heureux de constater que nous sommes tous rendus à Crater Camp! Nous nous entraidons et veillons les uns sur les autres. Il s'est développé une grande complicité entre-nous et nous sommes tous très fiers d'être rendus où nous sommes » Jacinthe Beaulieu. De notre camp, nous pouvons voir l'affiche annonçant le sommet du Kili. « Le sommet est maintenant à portée de pas » commente Véronique Clapperton

Trois des participants ont marché autour du glacier Furtwängler du cratère Kibo. « Il s'agit du cratère de l'ancien volcan qui a formé le Kilimandjaro. La vue était tout simplement spectaculaire! » Marc Côté

Vendredi 24 février : sommet nous voici!



A 1h du matin, départ dans le froid piquant en direction du sommet que nous atteignons à temps pour le levé du soleil. « La lumière a des reflets de bout du monde » les Karavaniers. « Il fait environ -20 Celsius, nous avons froid aux pieds et aux mains, mais le sommet est atteint de tous. Hourra! Nous pouvons maintenant dire mission accomplie! » Marc Côté

À 5 895 mètres d'altitude, où rien ne vit pas même une petite plante, le spectacle ne peut être contemplé plus d'une vingtaine de minutes. Il faut alors penser à redescendre… dégringolade de 2 800 mètres jusqu'au Mwenka Camp (environ 6heures de marche).

Samedi 25 février : transfert vers Arusha



Descente de trois heures environ jusqu'à la porte de Mweka avant de reprendre la route en direction de Meru pour une belle soirée au lodge.

Samedi 26 février au 3 mars :



Pour les jours à venir, nos participants se remettent de leur défi en participant à un safari de quelques jours. Ils nous reviendrons pour la plus part le 3 mars à Rimouski. Les personnes qui désirent les accueillir sont les bienvenues, samedi le 3 mars, à 5h30 le matin, au terminus d'autobus Orléans.

Les participants au défi Kili sont de retour à Rimouski